Une assurance maladie faite pour les avocats

Tooth and calculator

Le régime privé d’assurance-maladie (RPAM) présente tellement d’avantages pour les avocats que l’on pourrait croire qu’il a été spécialement conçu pour la profession juridique. Ce n’est pourtant pas le cas. Il a été conçu pour quiconque est propriétaire d’une société privée sous contrôle canadien (SPCC) et le hasard fait que ce régime fonctionne très bien pour les avocats. 

« C’est simple », raconte Dan MacLellan. « Une fois que nous leur avons expliqué comment il fonctionne, la plupart des personnes nous demande de mettre en place ce régime aussi vite que possible ». Dan est le président de MacLellan & Moffatt Health Insurance Ltd., l’un des plus grands fournisseurs d’assurances vie, maladie et voyage des provinces de l’Atlantique, et un conseiller à la Financière des avocats. Il travaille avec un grand nombre de praticiens indépendants et d’avocats ayant un ou deux employés. « Pour environ 300 $, nous pouvons fournir aux avocats un moyen efficace de laisser leur cabinet couvrir leurs dépenses médicales  et celles de leurs employés », explique Dan MacLellan. 

Voici comment ça marche.

1. Frais d’ouverture uniques

Ouvrez un compte avec un tiers autorisé par l’ARC et payez des frais de configuration uniques d’environ 300 $. Après ça, il n’y a aucune prime mensuelle. Votre conseiller financier peut vous aider à choisir le bon fournisseur. 

2. Payez les frais médicaux 

Payez n’importe quelle dépense éligible, comme bon vous semble, et conservez le reçu. Par exemple, vous payez 1000 $ pour une couronne à votre dentiste. 

3. Soumettez une réclamation 

Envoyez un chèque au nom du cabinet pour couvrir la dépense plus des frais administratifs représentant 10 % au tiers fournisseur. Les deux sont entièrement déductibles d’impôt. Dans le cas ci-dessus, 1000 $ pour les services dentaires, (qui vous seront remboursés) plus les frais administratifs représentant 10 %, plus TPS/TVH sur les frais administratifs. 

4. Encaissez le chèque

Sous un délai d’une semaine, le tiers fournisseur vous enverra un chèque à vous, en tant qu’employé, pour la totalité des 1000 $ et la compagnie recevra un reçu fiscal pour les 1100 $ plus la TPS/TVH applicable. 

graphique du systeme rpam

Le plus grand avantage du RPAM est probablement, d’après MacLellan, le fait que vous puissiez décider de ce qui sera couvert. C’est une manière efficace de payer les dépenses personnelles en soins dentaires et en soins de santé et il peut donner à votre cabinet un vrai avantage concurrentiel en matière d’embauche. Par exemple, un employé ayant des conditions préexistantes pourrait se montrer hésitant à changer de travail s’il doit à nouveau se qualifier pour pouvoir profiter des avantages. Avec un RPAM, vous pouvez choisir de couvrir certaines dépenses bien spécifiques faites par votre équipe. 

Est-ce-que le RPAM est fait pour vous ? Votre conseiller financier peut rapidement faire des calculs et vous montrer combien vous pourriez économiser chaque année. 

Trouver un conseiller