Appelez, cliquez ou appuyez – c'est peut-être un piège cybernétique

Cyber crime

Les cybercriminels prospèrent dans un climat de distraction tel que celui de la pandémie mondiale actuelle. Ils savent que les employés s’adaptent à de nouvelles technologies, que les entreprises affinent encore leurs politiques de travail à domicile, que les gens peuvent recevoir des paiements du gouvernement pour la première fois et que des demandes de dons arrivent quotidiennement.

Ce n’est pas le moment de paniquer. Il est temps de faire le point sur votre plan de cybersécurité, de vous rappeler comment repérer les escroqueries potentielles et de partager des informations avec des collègues, des amis et des membres de votre famille qui pourraient être plus vulnérables aux cybercriminels.

La planification est la première ligne de défense

Votre plan de cybersécurité est une combinaison de solutions techniques et de meilleures pratiques quotidiennes. Au minimum, votre stratégie de défense doit comprendre les points suivants :

  • S’assurer que votre logiciel est à jour et que vous disposez d’un pare-feu fiable.
  • S’assurer que vous et votre équipe savez comment repérer les menaces potentielles.
  • Permettre à chacun de savoir quoi faire en cas de violation de la sécurité.
  • Examiner votre police d’assurance de bureau pour voir comment vous êtes protégés contre les coûts de la cybercriminalité. 

Repérer les fraudeurs

La distraction peut nous amener à relâcher notre vigilance et à oublier les techniques de base pour identifier facilement les escrocs en ligne. Voici des signes indiquant que vous êtes peut-être une cible.

Une demande de renseignements personnels

Les entreprises et les organisations à but non lucratif crédibles demandent rarement par courriel de confirmer des renseignements personnels ou de mettre à jour un compte. Même si tout le reste du courriel semble légitime, cela constitue un signal avertisseur. N’y répondez pas et mettez le message à la corbeille.

Adresse courriel anormale

Les adresses de courriel qui ne sont pas conformes aux formats normaux sont des signaux avertisseurs indéniables. Par exemple, jean@financieredesavocats.ca semble correct. Mail.info@finaciredesavcats.org est probablement une fausse adresse.

Fautes d’orthographe

Des fautes d’orthographe et de ponctuation peuvent parfois se produire. Mais lorsque vous en voyez beaucoup dans un même courriel ou texte, c’est un avertissement. Supprimez-le ou mettez-le à la corbeille.

Piège à clics

Les éléments conçus pour vous inciter à cliquer sur des liens ou sur des images sont appelés des pièges à clics. Même si un lien semble légitime, laissez votre souris le survoler jusqu’à ce que la véritable adresse apparaisse sur votre écran. Les pièges à clics projettent souvent un sentiment d’urgence inhabituelle. Un message vocal, un courriel ou un texte qui vous donne un délai très court ou qui menace de conséquences désastreuses si vous n’appelez pas, ne cliquez pas ou n’appuyez pas dessus est probablement un piège cybernétique. Ignorez-le ou mettez-le à la corbeille.

Faites passer le mot

Vous êtes une voix crédible dans votre communauté. Vos amis et les membres de votre famille peuvent apprécier d’obtenir des renseignements précieux sur la façon de se protéger. Communiquez ces conseils et stratégies à quiconque qui, selon vous, pourrait avoir besoin d’un rappel sur comment rester en avance sur la cybercriminalité.

Vous avez besoin d’une assurance de bureau?

3 étapes simples | en moins de 5 minutes | vous êtes couvert |Commencez maintenant

29 mai 2020